L’efficacité de l’hypnose thérapeutique : prouvée par la science ?

Le cinéma et les rumeurs nous ont appris à nous méfier de l’hypnose. Mais, qu’en est-il en réalité ? Avec l’hypnose, peut-on véritablement guérir des personnes ? L’efficacité de cette pratique est-elle scientifiquement prouvée ? Découvrez dans la suite de cet article les réponses à ces différentes interrogations.

L’hypnose thérapeutique, qu’est-ce que c’est ?

L’hypnose est selon le dictionnaire électronique, un « état voisin du sommeil provoqué par des manœuvres de suggestion, ou des moyens chimiques. Au sens figuré, il s’agit d’un état d’engourdissement où l’on a plus toute sa volonté. »

Autrement dit, l’hypnose est une façon de se reconnecter avec son inconscient pour mieux se ressourcer ou encore régler un problème spécifique. Les objectifs de cette pratique peuvent être divers : soigner les addictions, surmonter la timidité, mieux vendre, séduire, guérir des troubles psychiques, etc.

L’hypnose thérapeutique est alors l’usage de l’hypnose pour identifier, comprendre, soigner des maladies et autres troubles qui pourraient se révéler chez une personne. Qu’en est-il de son efficacité ?

Une efficacité incontestable

Malgré les mythes qui entourent cette pratique, il faut reconnaître que l’hypnose livre des résultats positifs, lorsqu’il est utilisé à des fins thérapeutiques. En effet, l’état hypnotique a fait l’objet de plusieurs études en psychologie et en neuroscience.

Il en ressort que pendant une séance d’hypnose, l’activité neurologique est différente de ce que l’on peut constater lorsque nous sommes éveillés ou endormis. Cela a donc ouvert de nouvelles perspectives, dans la mesure où l’hypnose apporte une grande aide dans la compréhension de l’esprit humain.

De même, des scientifiques français ont découvert en 1998 qu’il existe un état physiologique propre à l’hypnose. Autrement dit, l’activité cérébrale pendant la transe hypnotique a plus de quatre niveaux de différence. Toujours selon leurs études, les zones activées sont celles relatives à la reconstruction, à la mise en mouvement et au maintien des images mentales.

Enfin, la science a prouvé que le phénomène de l’hypnose permet d’accéder à l’inconscient, puisque pendant un état hypnotique, les fonctions d’imaginations sont plus ou moins désactivées. Seules, les images, les pensées et les émotions sont vécues par la personne hypnotisée. Toutefois, il faut souligner que cette pratique doit être réalisée par des professionnels avertis (médecin psychiatre), pour éviter tout désagrément.

 

Trouvez facilement votre hypnothérapeute grâce à notre annuaire !